agbm

Les carnets de route d'Ancetile (suite)


Mardi 23 Août 2016
Lu 239 fois

Patras - Olympie


Après avoir retraversé le golfe de Corinthe, nous amarrons le bateau dans le port public de Patras, juste après le passage du pont qui marque l'entrée (ou la sortie) du golfe dans sa partie ouest. Patras est la plus grande ville du Péloponese et son port de plaisance est minuscule par rapport aux infrastructures pour les ferry qui arrivent de toute la Méditerranée. Il est vrai que c'est le point de départ pour visiter les sites antiques dont celui d'Olympie pour lequel nous sommes là.
Après avoir retraversé le golfe de Corinthe, nous amarrons le bateau dans le port public de Patras, juste après le passage du pont qui marque l'entrée (ou la sortie) du golfe dans sa partie ouest. Patras est la plus grande ville du Péloponese et son port de plaisance est minuscule par rapport aux infrastructures pour les ferry qui arrivent de toute la Méditerranée. Il est vrai que c'est le point de départ pour visiter les sites antiques dont celui d'Olympie pour lequel nous sommes là.

Un mot sur le port public : juste un ponton flottant, passablement délabré, qui peut accueillir 10 bateaux avec pendilles jusqu'à 12 mètres et 2 bateaux en long side jusqu'à 17 mètres. Les prix sont ridicules : 45 euros avec service d'amarrage et électricité pour la catégorie 14-15 mètres et pour... 2 nuits ! en pleine saison ! Il faudrait que les ports de la côte d'azur s'en inspirent...
Un mot sur le port public : juste un ponton flottant, passablement délabré, qui peut accueillir 10 bateaux avec pendilles jusqu'à 12 mètres et 2 bateaux en long side jusqu'à 17 mètres. Les prix sont ridicules : 45 euros avec service d'amarrage et électricité pour la catégorie 14-15 mètres et pour... 2 nuits ! en pleine saison ! Il faudrait que les ports de la côte d'azur s'en inspirent...

La location de la voiture nous a pris quelques heures compte tenu de la forte demande en cette saison et nous avons eu la chance d'en louer une entre deux réservations, de 10h à 18h juste le temps de parcourir les 250 km aller-retour qui nous séparaient du site d'Olympie (Olympia ici). La conduite mérite une petite remarque : on ne double pas, on roule le plus vite possible en fonction de sa cylindrée et les voitures les moins rapides se rabattent sur le bas côté pour vous laisser passer. Cela vaut pour tout ce qui circule, y compris les bus et les poids lourds ! On se croise souvent à trois de front, celui du milieu, parfois un bus, roule sur la double ligne blanche réputée infranchissable normalement dans le code de la route ; mais tout cela est bon enfant, sans agressivité et nous nous sommes vite habitué à cette nouvelle façon de conduire.
La location de la voiture nous a pris quelques heures compte tenu de la forte demande en cette saison et nous avons eu la chance d'en louer une entre deux réservations, de 10h à 18h juste le temps de parcourir les 250 km aller-retour qui nous séparaient du site d'Olympie (Olympia ici). La conduite mérite une petite remarque : on ne double pas, on roule le plus vite possible en fonction de sa cylindrée et les voitures les moins rapides se rabattent sur le bas côté pour vous laisser passer. Cela vaut pour tout ce qui circule, y compris les bus et les poids lourds ! On se croise souvent à trois de front, celui du milieu, parfois un bus, roule sur la double ligne blanche réputée infranchissable normalement dans le code de la route ; mais tout cela est bon enfant, sans agressivité et nous nous sommes vite habitué à cette nouvelle façon de conduire.

Olympie était un sanctuaire religieux dédié à Zeus et organisait sous son égide tous les quatre ans des olympiades, aux environs de 800 ans avant JC jusqu'au 4ème siècle de notre aire. La cité fut ensuite complètement détruite par un tremblement de terre vers 550. Les ruines furent ensevelies et le site fut dégagé vers 1830. Le monument le plus impressionnant reste le colossal temple de Zeus dont les 13 colonnes au sol laissent imaginer l'ampleur du séisme. Le musée permet d'admirer le fronton admirablement sculpté de cet édifice.
Olympie était un sanctuaire religieux dédié à Zeus et organisait sous son égide tous les quatre ans des olympiades, aux environs de 800 ans avant JC jusqu'au 4ème siècle de notre aire. La cité fut ensuite complètement détruite par un tremblement de terre vers 550. Les ruines furent ensevelies et le site fut dégagé vers 1830. Le monument le plus impressionnant reste le colossal temple de Zeus dont les 13 colonnes au sol laissent imaginer l'ampleur du séisme. Le musée permet d'admirer le fronton admirablement sculpté de cet édifice.

Les carnets de route d'Ancetile (suite)

Le stade long de 192 mètres permettait d'accueillir 45.000 spectateurs, tous des hommes, les athlètes étant nus lors des jeux...
Le stade long de 192 mètres permettait d'accueillir 45.000 spectateurs, tous des hommes, les athlètes étant nus lors des jeux...

Demain, retour en mer Ionienne et repos. La visite au pas de charge sous 35 degrés est épuisante.


Nouveau commentaire :






L'amicale c'est ça..




Visitez la page Facebook de l'AGBM

Bonjour à tous les membres de l’AGBM et à tous les propriétaires de Grand Banks. Notre page Facebook est entièrement dédiée à vos échanges pour tout ce qui concerne nos Grand Banks, nos croisières, nos travaux à bord et plus si vous le souhaitez. Cette page se veut un lieu de convivialité, de partage et d’entraide.
Amitiés à tous,  le bureau de l’Amicale.