agbm

Les carnets de route d'Ancetile (suite)


Jeudi 8 Septembre 2016
Lu 257 fois

Halte à Lefkas


Naviguer dans le canal de l'Efkas demande une grande attention. En effet, en cours de dragage depuis plus d'un an, il est inutile de vouloir suivre la meilleure voie sur le traceur qui vous indique régulièrement être dans des zones de moins de 60 cm ! Il faut faire preuve d'une bonne vue et chercher de petites boules oranges (pas les jaunes) très espacées et faire confiance... Un exercice, à mon avis, totalement dangereux de nuit. De plus d'énormes barges de travail obstruent le centre du canal, nous obligeant à emprunter la partie réservée à ceux qui arrivent d'en face.
Naviguer dans le canal de l'Efkas demande une grande attention. En effet, en cours de dragage depuis plus d'un an, il est inutile de vouloir suivre la meilleure voie sur le traceur qui vous indique régulièrement être dans des zones de moins de 60 cm ! Il faut faire preuve d'une bonne vue et chercher de petites boules oranges (pas les jaunes) très espacées et faire confiance... Un exercice, à mon avis, totalement dangereux de nuit. De plus d'énormes barges de travail obstruent le centre du canal, nous obligeant à emprunter la partie réservée à ceux qui arrivent d'en face.

Une fois devant la ville nous avons le choix entre la très grande marina, où le prix au poste de carburant frise l'hystérie, ou le quai municipal à condition de savoir pratiquer un amarrage avec la chaîne en lieu et place de la pendille. Une fois à quai, nous sommes en plein cœur de la ville pour un prix défiant toute concurrence : 8,60 euros par jour avec électricité pour un 48 pieds fin août, de quoi ne plus jamais vouloir revenir sur la Riviera. Imaginez ce tarif quai Saint-Pierre dans le vieux port de Cannes ! ou, toute proportion gardée, dans le port de Portoferraio à Elbe, pour ceux qui connaissent (123 euros le 29 août 2013).
Une fois devant la ville nous avons le choix entre la très grande marina, où le prix au poste de carburant frise l'hystérie, ou le quai municipal à condition de savoir pratiquer un amarrage avec la chaîne en lieu et place de la pendille. Une fois à quai, nous sommes en plein cœur de la ville pour un prix défiant toute concurrence : 8,60 euros par jour avec électricité pour un 48 pieds fin août, de quoi ne plus jamais vouloir revenir sur la Riviera. Imaginez ce tarif quai Saint-Pierre dans le vieux port de Cannes ! ou, toute proportion gardée, dans le port de Portoferraio à Elbe, pour ceux qui connaissent (123 euros le 29 août 2013).

Une des particularités de cette ville, partiellement détruite par le fameux tremblement de terre de 1953, est que les premiers étages des maisons sont constitués  de tôles ondulées, parfois peintes de couleurs chatoyantes. Cela donne une impression de cabanes antillaises renforcée par les bougainvillées qui s'accrochent aux balcons. L'autre particularité c'est qu'on y trouve en moyenne 3 boucheries pour un coiffeur, ce qui est un bon score par rapport à d'autres villes ioniennes ou le ratio serait plutôt de 5 pour 1. Ici comme, souvent vérifié depuis nos premiers avitaillements en Grèce, le prix du citron semble indexé sur la courbe de la bourse de Francfort avec un point maximal a 4 euros le kg, dans un pays où ces agrumes représente l'essentiel des jardins... Ici les commerces offrent quelques surprises dans l'éventail de leurs étals ; A Sami (kephalonia) un boucher vend des citrons. A Nidri (Lefkas) on peut acheter son paquet de cigarettes chez ... le poissonnier et ce matin la boutique de vente d'objets votifs et cierges d'églises proposait des œufs et des riz au lait! Un nouveau concept bi-offre? Tout est dans tout et réciproquement...
Une des particularités de cette ville, partiellement détruite par le fameux tremblement de terre de 1953, est que les premiers étages des maisons sont constitués de tôles ondulées, parfois peintes de couleurs chatoyantes. Cela donne une impression de cabanes antillaises renforcée par les bougainvillées qui s'accrochent aux balcons. L'autre particularité c'est qu'on y trouve en moyenne 3 boucheries pour un coiffeur, ce qui est un bon score par rapport à d'autres villes ioniennes ou le ratio serait plutôt de 5 pour 1. Ici comme, souvent vérifié depuis nos premiers avitaillements en Grèce, le prix du citron semble indexé sur la courbe de la bourse de Francfort avec un point maximal a 4 euros le kg, dans un pays où ces agrumes représente l'essentiel des jardins... Ici les commerces offrent quelques surprises dans l'éventail de leurs étals ; A Sami (kephalonia) un boucher vend des citrons. A Nidri (Lefkas) on peut acheter son paquet de cigarettes chez ... le poissonnier et ce matin la boutique de vente d'objets votifs et cierges d'églises proposait des œufs et des riz au lait! Un nouveau concept bi-offre? Tout est dans tout et réciproquement...

Les carnets de route d'Ancetile (suite)

Le soir, dans le centre ville quadrillé de petites ruelles on dîne dans l'une des innombrables tavernas bon marché. Hors des axes trop fréquentés, quelques unes proposent une cuisine régionale à découvrir en entrant dans les cuisines. Ici pas d'interdictions, les mamas sont fières de vous montrer leur savoir faire.
Le soir, dans le centre ville quadrillé de petites ruelles on dîne dans l'une des innombrables tavernas bon marché. Hors des axes trop fréquentés, quelques unes proposent une cuisine régionale à découvrir en entrant dans les cuisines. Ici pas d'interdictions, les mamas sont fières de vous montrer leur savoir faire.

Et le lendemain avant d'appareiller, pour ceux qui préfèrent ne pas trop "s'aventurer", la traditionnelle assiette de souvlaki, copieusement servie de quatre brochettes marinées et magnifiquement grillées pour 9 euros boisson comprise, chez "Yupo Yupo" situé sur le quai, au cul de notre bateau.
Et le lendemain avant d'appareiller, pour ceux qui préfèrent ne pas trop "s'aventurer", la traditionnelle assiette de souvlaki, copieusement servie de quatre brochettes marinées et magnifiquement grillées pour 9 euros boisson comprise, chez "Yupo Yupo" situé sur le quai, au cul de notre bateau.


Nouveau commentaire :






L'amicale c'est ça..




Visitez la page Facebook de l'AGBM

 Visitez la page Facebook de l'AGBM
Bonjour à tous les membres de l’AGBM et à tous les propriétaires de Grand Banks. Notre page Facebook est entièrement dédiée à vos échanges pour tout ce qui concerne nos Grand Banks, nos croisières, nos travaux à bord et plus si vous le souhaitez. Cette page se veut un lieu de convivialité, de partage et d’entraide.
Amitiés à tous, Marc et le bureau de l’Amicale.