agbm

Les carnets de route d'Ancetile (suite)


Vendredi 16 Septembre 2016
Lu 227 fois

Paxos, Antipaxos et Sivota, version Lucky et Unlucky


Paxos et Antipaxos sont situées au sud de Corfou et à environ 10 milles de la côte. Depuis notre départ de Preveza et après cette semaine abominable de pluies, d'orages et de vents en rafales, le ciel encore très chargé par endroit, à chapeauté ces iles de nuages pommelés, très blancs comme une crème chantilly. Lucky !
Paxos et Antipaxos sont situées au sud de Corfou et à environ 10 milles de la côte. Depuis notre départ de Preveza et après cette semaine abominable de pluies, d'orages et de vents en rafales, le ciel encore très chargé par endroit, à chapeauté ces iles de nuages pommelés, très blancs comme une crème chantilly. Lucky !


Antipaxos, la plus petite est connue pour ses deux lagons, certainement trop puisque à notre arrivée de nombreux bateaux, petits et grands, avaient déjà pris possession des lieux. Mais au nombre s'ajoutait une agitation bruyante qui enlevait tout le charme de ce petit paradis. Les bateaux promenade n'allaient pas tarder à décharger leur lot de ......(censuré NDLR), générant d'interminables vagues qui allant jusqu'à l'écœurement, nous firent lever l'ancre. Unlucky !
Antipaxos, la plus petite est connue pour ses deux lagons, certainement trop puisque à notre arrivée de nombreux bateaux, petits et grands, avaient déjà pris possession des lieux. Mais au nombre s'ajoutait une agitation bruyante qui enlevait tout le charme de ce petit paradis. Les bateaux promenade n'allaient pas tarder à décharger leur lot de ......(censuré NDLR), générant d'interminables vagues qui allant jusqu'à l'écœurement, nous firent lever l'ancre. Unlucky !

Direction Paxos où nous avons trouvé refuge au sud, dans la baie de Mongonisi pour l'heure très tranquille. Enfin une eau claire même si les fonds sont ravagés et encombrés de pneus et objets de toute sorte (une constance depuis notre arrivée en Grèce). Ce qui surprend est de retrouver une végétation très dense de pins, d'ifs et de myrtes. Dans cette baie quasiment fermée ont se croirait sur un lac de montagne. Lucky !
Direction Paxos où nous avons trouvé refuge au sud, dans la baie de Mongonisi pour l'heure très tranquille. Enfin une eau claire même si les fonds sont ravagés et encombrés de pneus et objets de toute sorte (une constance depuis notre arrivée en Grèce). Ce qui surprend est de retrouver une végétation très dense de pins, d'ifs et de myrtes. Dans cette baie quasiment fermée ont se croirait sur un lac de montagne. Lucky !


Le lendemain, nous remontons vers Gaios, la "capitale" de l'île. Le port est naturellement protégé par une succession d'îlots et les quais s'étirent le long du vieux village, aujourd'hui la proie d'une population aisée. L'endroit est charmant et rappelle les ports de Fiscardo et Poros avec ses vieilles façades colorées et une atmosphère des années 60. Attention à l'entrée du port très étroite où les fonds de roches à 2,80 mètre et l'eau cristalline, donnent l'impression que l'on va talonner. Lucky !
Le lendemain, nous remontons vers Gaios, la "capitale" de l'île. Le port est naturellement protégé par une succession d'îlots et les quais s'étirent le long du vieux village, aujourd'hui la proie d'une population aisée. L'endroit est charmant et rappelle les ports de Fiscardo et Poros avec ses vieilles façades colorées et une atmosphère des années 60. Attention à l'entrée du port très étroite où les fonds de roches à 2,80 mètre et l'eau cristalline, donnent l'impression que l'on va talonner. Lucky !


Plus au nord, nous mouillons dans la baie de Lakka, plus grande que celle de Mongonisi, elle peut accueillir une trentaine de voiliers sur un fond de sable qui donne à l'eau une couleur bleu des mer du sud. Au fond de la baie, un quai où le soir venu un chapelet d'annexes s'égrène à touche-touche attendant leurs équipages partis prendre un verre ou dîner en terrasse au bord de l'eau... Le lieu est trop touristique, les prix s'envolent et la qualité n'est pas au rendez-vous, mais le charme de l'endroit pardonne beaucoup. Lucky !
Plus au nord, nous mouillons dans la baie de Lakka, plus grande que celle de Mongonisi, elle peut accueillir une trentaine de voiliers sur un fond de sable qui donne à l'eau une couleur bleu des mer du sud. Au fond de la baie, un quai où le soir venu un chapelet d'annexes s'égrène à touche-touche attendant leurs équipages partis prendre un verre ou dîner en terrasse au bord de l'eau... Le lieu est trop touristique, les prix s'envolent et la qualité n'est pas au rendez-vous, mais le charme de l'endroit pardonne beaucoup. Lucky !


Le lendemain nous continuons notre remontée vers les iles de Sivota à 10 milles de Paxos. Sivota c'est un trèfle d'îlots contiguës à la côte, c'est très beau, mais c'est aussi de gros hôtels avec plages privées, piscines à toboggan et sono dès 18 heures. Pas glop ! On ne savait pas, demain on dégage. Unlucky !
Le lendemain nous continuons notre remontée vers les iles de Sivota à 10 milles de Paxos. Sivota c'est un trèfle d'îlots contiguës à la côte, c'est très beau, mais c'est aussi de gros hôtels avec plages privées, piscines à toboggan et sono dès 18 heures. Pas glop ! On ne savait pas, demain on dégage. Unlucky !


La météo étant vraiment belle, nous changeons de mouillage pour nous engager entre ces iles et nous installons loin de tout, devant une croquignolette petite crique et sa plage de sable. Nous laissons la plus belle qui est déjà occupée par deux catamarans. Enfin le silence et comme seule berceuse, le clapotis de l'eau sur les roches de la rive. Un bonheur, mais de courte durée, en fin de matinée un bateau promenade aborde la plus grande des criques et ne se contentant pas de déverser des baigneurs, inonde le lieu d'une musique à tue-tête... De toute façon, mieux vaut capituler ; en fin de matinée nous étions entourés de petits canots et voiliers charter, venus mouiller à quelques mètres de notre arrière... l'un d'entre eux finit même par heurter notre plateforme de bains. Unlucky !
La météo étant vraiment belle, nous changeons de mouillage pour nous engager entre ces iles et nous installons loin de tout, devant une croquignolette petite crique et sa plage de sable. Nous laissons la plus belle qui est déjà occupée par deux catamarans. Enfin le silence et comme seule berceuse, le clapotis de l'eau sur les roches de la rive. Un bonheur, mais de courte durée, en fin de matinée un bateau promenade aborde la plus grande des criques et ne se contentant pas de déverser des baigneurs, inonde le lieu d'une musique à tue-tête... De toute façon, mieux vaut capituler ; en fin de matinée nous étions entourés de petits canots et voiliers charter, venus mouiller à quelques mètres de notre arrière... l'un d'entre eux finit même par heurter notre plateforme de bains. Unlucky !


Nouveau commentaire :






L'amicale c'est ça..




Visitez la page Facebook de l'AGBM

 Visitez la page Facebook de l'AGBM
Bonjour à tous les membres de l’AGBM et à tous les propriétaires de Grand Banks. Notre page Facebook est entièrement dédiée à vos échanges pour tout ce qui concerne nos Grand Banks, nos croisières, nos travaux à bord et plus si vous le souhaitez. Cette page se veut un lieu de convivialité, de partage et d’entraide.
Amitiés à tous, Marc et le bureau de l’Amicale.